Aktuell

Journée mondiale sans tabac

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac, fixée par l’OMS le 31 mai 2018, le Réseau santé mentale propose, sur deux de ses sites, une exposition consacrée au tabagisme.

Intitulée « Tabac en question », elle a été conçue par CIPRET Vaud et aborde diverses thématiques tels que les modes de consommation, le prix des cigarettes, l’impact de la publicité mais aussi les effets sur l’environnement.

Cette exposition est ouverte à tous et est à découvrir sur les sites suivants :

  • Réseau santé mentale, Pont du Moulin 14, Bienne, mardi 29.05.2018, de 14h30 à 16h30 ;
  • Réseau santé mentale, Restaurant, Bellelay, jeudi 31.05.2018, de 9h à 11h.

psy.ch – Wegweiser für psychische Gesundheit im Kanton Bern

Die Website psy.ch richtet sich an Betroffene, Angehörige und Fachpersonen und enthält eine Liste von Beratungs-, Selbsthilfe-, und Therapieangeboten im Kanton Bern mit aktuellen Kontaktdaten. Zudem finden Sie Telefonnummern für den Notfall sowie die wichtigsten Informationen zum Thema psychische Gesundheit/Krankheit, z. B. zu Warnsignalen oder zum Umgang mit einer Krise. Psy.ch soll Menschen ermutigen, aktiv zu bleiben und sich Unterstützung zu holen. Mit der Rubrik „Gesund bleiben“ wird auch die Gesundheitsförderung angesprochen. Ein erprobtes Programm fasst dazu „10 Schritte für psychische Gesundheit“ zusammen. Das Programm ist auch als Leporello „Gesund bleiben“ erhältlich und kann kostenlos bestellt werden.

https://psy.ch/de/hauptnavigation/ueber-psy-ch/shop-53.html

Rückblick auf die Veranstaltung vom 10.10.2017 zum Thema Spiritualität und Psychiatrie

Die Veranstaltung fand auf Französisch statt.

De manière très ouverte et spontanée, le médecin psychiatre, professeur de l’université de Lausanne, Jacques Besson a dialogué avec le diacre catholique, accompagnant spirituel en psychiatrie Jean-Charles Mouttet, sur le thème de la spiritualité en lien avec la maladie psychique et les addictions. Deux regards, deux approches différentes mais convergeantes. Les sciences médicales, les neurosciences et de nombreuses études à partir d’analyses menées auprès de patients démontrent comment la spiritualité impacte la vie dans son ensemble et apporte un projet de vie là où la maladie vient brutalement ou insidieusement jeter le trouble. Intégrer la spiritualité dans le soin en psychiatrie ou dans le traitement des dépendances, c’est permettre à la personne fragilisée de faire appel à un plus de sens à même de produire de la cohérence, de l’espérance. Ainsi, la spiritualité est un atout supplémentaire pour faire face à l’adversité de la maladie ou de l’addiction. Mais il est impératif de savoir situer clairement les champs de compétences des différents intervenants. Le médecin psychiatre, tout comme l’accompagnant spirituel doivent savoir s’en tenir à leurs savoir-faire propres dans un dialogue interdisciplinaire. Ainsi la spiritualité peut être considérée comme une ressource à même de contribuer également au rétablissement de la personne. Il est aussi indispensable de savoir distinguer ce que sont spiritualité et religiosité. La religion est une réponse construite par l’humain de façon structurée pour pratiquer un culte à une grande figure mystique (Boudha, Jésus, Mahommet, etc…). La spiritualité est un besoin fondamental commun à toute l’humanité. En venant au monde, l’homme a besoin d’attribuer du sens à sa vie. La spiritualité, comprise comme un souffle où la vie s’origine et se destine peut être vécue sans religion. Ainsi il existe diverses expressions spirituelles dans l’art, la poésie, l’émerveillement…

Devant un peu plus de soixante personnes issues d’horizons divers : des soignants, des personnes elles-mêmes malades et de leurs proches l’échange était nourri de sincérité et d’un profond respect humain dans lequel la science et l’espérance ont tenté de se conjuguer pour ouvrir une lucarne vivifiante dans cette réalité stigmatisante, voire parfois déshumanisante que peuvent être les maladies psychiques et les addictions.

Update en psychiatrie

3ème édition de l’Update en psychiatrie „La réhabilitation à tout prix? Mythes et réalités du travail de réhabilitation en psychiatrie“.

Le 9 et 10 juin au CNP avec comme orateur Dr Yann Hodé, Directeur médical au RSM.

Ce dernier pilote un réseau d’équipe animant le programme de psychoéducation Profamille destiné à l’entourage familial des malades souffrant de schizophrénie. Il a été montré que ce programme améliorerait le fonctionnement du malade et réduirait ses ré-hospitalisations, mais aussi qu’il a amélioré l’humeur des familles.

Il en parlera le 9 juin de 14h45 à 15h45